La Maladie de Lyme ou Borréliose

Peut-être connaissez vous la maladie de Lyme chez l’homme ?

Cette maladie, transmise par les tiques, entraîne douleurs articulaires et musculaires, fièvre, symptômes cutanés et de nombreux autres troubles. Elle fait partie des maladies émergentes : on compte 27000 nouveaux cas humains chaque année en France.

Pourtant, cette maladie peut facilement passer inaperçue : la période d’incubation est longue et les premiers symptômes chez l’homme peuvent apparaître très tardivement.

La maladie de Lyme touche non seulement l’homme mais aussi de nombreuses autres espèces animales, en particulier le chien.

Voyons comment se manifeste cette maladie chez lui et quels sont les moyens de l’éviter…

Les causes de la maladie

La maladie de Lyme est transmise au chien au cours d’une morsure de tique.

 

Seules les tiques du genre Ixodes Ricinus peuvent transmettre la maladie.

On estime que 30% de ces tiques sont infectées par une bactérie : Borrelia burgdorferi. Une tique infectée va, en piquant l’animal, lui inoculer cette bactérie au cours d’un repas de sang via sa salive. Une fois que la bactérie est présente dans le sang de l’animal, elle est disséminée dans son organisme et peut ensuite provoquer l’apparition de symptômes.
La maladie est présente dans toute la France, mais les zones boisées sont particulièrement à risque. Les tiques sont actives de mai à octobre avec deux périodes d’activité maximale au printemps et à l’automne.

Quels symptômes ?

Il est fréquent que les chiens infectés par la bactérie Borrelia burgdorferi ne présentent jamais de symptômes : on les appelle des “porteurs asymptomatiques” ou “porteurs sains”.
Pour ceux qui déclarent la maladie un jour, la période d’incubation (délai entre l’infection et l’apparition des premiers symptômes) est longue : elle dure plusieurs mois.
Le symptôme le plus fréquent chez le chien est la présence d’une boiterie associée à une douleur d’une ou plusieurs articulations. Cette boiterie peut s’accompagner de fièvre et d’un abattement. Dans certains cas, le chien peut vomir.
Lorsque la maladie de Lyme prend une forme chronique, elle peut entraîner des symptômes très variés : fatigue, douleurs diffuses, troubles neurologiques, troubles cardiaques, problèmes rénaux…

 

Un diagnostic difficile à établir…

Tout comme chez l’homme, le diagnostic de la maladie de Lyme chez le chien est difficile à établir. La suspicion de maladie de Lyme est émise par le vétérinaire en fonction des symptômes que présente l’animal et de son mode de vie. Pour confirmer le diagnostic, le recours à des examens complémentaires est indispensable, notamment des analyses de sang visant à rechercher l’agent pathogène ou la présence d’anticorps dirigés contre Borrelia burgdorferi. Une analyse d’urine et/ou une ponction articulaire peuvent également être nécessaires.

Le traitement

Le traitement est long : le chien devra prendre des antibiotiques pendant un mois. Votre vétérinaire effectuera le suivi de votre chien pendant la durée du traitement et il est possible que d’autres examens complémentaires soient effectués en fin de traitement. En fonction du stade de la maladie et des symptômes que présente l’animal, d’autres traitements pourront être mis en place.

Peut-on prévenir la maladie ?

Différentes méthodes préventives permettent d’éviter cette maladie.

La première est l’utilisation d’antiparasitaires externes

Ils permettent de protéger votre chien contre les tiques.
Il en existe sous plusieurs formes : comprimés à avaler, pipettes à déposer sur la peau, colliers, sprays…

Demandez conseil à votre vétérinaire. Il saura vous donner le traitement le plus adapté à votre chien (en fonction de sa race, de son âge, de son environnement et de son mode de vie).

La deuxième est la vaccination

Un vaccin existe et est recommandé notamment pour tous les chiens très exposés tels que les chiens de chasse par exemple. La première injection vaccinale a lieu dès 12 semaines d’âge. Un rappel est effectué 3 à 5 semaines après, puis chaque année.

La troisième par un examen minutieux

Enfin il est conseillé de faire un examen minutieux de votre chien après chaque promenade. Vous pourrez ainsi retirer, à l’aide d’un crochet tire-tique, les tiques qui auraient pu se fixer sur lui et ainsi les empêcher de réaliser leur repas de sang.

Mon chien peut-il me transmettre la maladie ?

Non, le chien ne peut pas transmettre directement la maladie à l’homme. L’homme doit impérativement être piqué par une tique infectée pour être contaminé.

§

La maladie de Lyme est très présente chez les animaux. Elle est fréquente chez les chiens, les chevaux, mais aussi chez les animaux de la faune sauvage (cervidés, rongeurs…). Elle existe chez le chat mais est bien plus rare dans cette espèce.

Pour votre chien, comme pour vous, il faut absolument penser à se protéger des tiques lors de vos promenades en campagne (chez l’homme, il est conseillé de porter des vêtements longs). Au retour de promenade un examen minutieux du chien et du maître est conseillé afin de retirer les tiques au plus vite !

 

Si vous avez du mal à retirer les tiques sur votre chien, n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire qui saura les retirer une à une et vous conseiller des antiparasitaires adaptés !

 

Auteur : Dr. Magali Pernot. Illustratrice : Dr. Caroline Allard – Vetup®